AFP: Enquête sur les coulisses du Canard Enchaîné

Publié le par lecanardapoil

Le 19 novembre 2008.

PARIS (AFP) — Les journalistes Karl Laske et Laurent Valdiguié publient chez Stock "Le vrai Canard", une enquête sur les coulisses de l'hebdomadaire satirique, son fonctionnement et ses scoops, dont L'Express révèle des extraits dans son édition en kiosque jeudi.

Dans leur livre à paraître le 26 novembre, les auteurs évoquent notamment "le journal de Carla B (qui) tient lieu de chronique de la vie à l'Elysée sous Sarkozy", journal publié chaque semaine en Une et que "la vraie Carla adore". "Pierre Charon, le plus vieux conseiller de Sarkozy, (...) attaché à la communication de la nouvelle première dame, se charge de certains dialogues", affirment-ils.

Selon eux, "Brice Hortefeux est (également) une source de première importance" pour l'hebdo. "Le copain d'enfance du président, devenu ministre de l'Immigration et de l'Identité nationale s'est rapproché" de l'un des pigistes de "La Mare aux canards", les échos politiques de la page 2, écrivent-ils, ajoutant que d'après un membre du cabinet Sarkozy à l'époque où celui-ci était ministre de l'Intérieur, ce pigiste "passait voir Hortefeux tous les dimanches soir".

La gauche fournit aussi des sources. "Il y a une réunion du PS tous les mardis" et un journaliste du Canard "a les informations aussitôt après par François Hollande", assurent-ils.

Karl Laske et Laurent Valdiguié abordent également les "passerelles entre François Mitterrand et Le Canard Enchaîné", les dessous de certains scoops (dont les diamants de Bokassa, l'affaire Papon).

Ils évoquent aussi la gestion du journal, un journal selon eux "de plus en plus riche" avec 91,7 millions d'euros de réserves en 2008, le parcours politique de ses journalistes, et "le pot du Canard", un rituel annuel où "se faufilent les fameuses sources de l'hebdo" (...) "des stakhanovistes de la page 2, des courtisans bavards, quelques maîtres de l'intrigue. Et des balances occasionnelles".

Interrogé par l'AFP sur le contenu de ce livre, le directeur de la publication du Canard Enchaîné Michel Gaillard a simplement déclaré : "On répondra dans nos colonnes".

Ce livre d'investigation sur un monstre sacré de la presse française fondé en 1915 rappelle l'enquête menée en 2003 par les journalistes Pierre Péan et Philippe Cohen pour "La face cachée du Monde", autre institution du paysage médiatique français.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article