Nicolas Beau censuré en 2007 : "Le Canard a enterré mon scoop sur les revenus de Sarkozy"

Publié le par lecanarapoil

Interviewé par Daniel Schneidermann dans l’émission Arrêt sur Images, sur le même plateau que les auteurs du Vrai Canard, Nicolas Beau, fondateur du site Bakchich, et ancien du Canard, confirme qu’un de ses articles sur les revenus de Nicolas Sarkozy a bien été censuré, en 2007. Nicolas Beau contredit ainsi Michel Gaillard, qui écrivait cette semaine dans son éditorial du Canard enchaîné ("les dessous d'un livre"), que "l'enquête sur les revenus de l'avocat Sarko" était  "parue" en avril 2008 - dans les Dossiers du Canard. Verbatim.

 

Nicolas Beau : « J’ai quitté le Canard il y a un an, en bonne intelligence avec la direction du journal. Je me suis fait un devoir de réserve. Ce n’est pas à moi de livrer les secrets de fabrication du journal. D’autant plus que j’y ai passé douze années qui ont été plutôt heureuses au plan professionnel. La communauté du Canard, j’y ai beaucoup d’amis. Et j’y étais sur le plan humain pas mal du tout. (…) Dans le livre, je suis cité de nombreuses fois, et je pense qu’il était important que je m’explique sur ce que les auteurs disent des enquêtes que j’ai pu mener au Canard. (…)

J’ai fait une enquête sur les revenus de Nicolas Sarkozy quand il était ministre de l’Intérieur, il était resté associé au cabinet d’avocat qu’il avait créé quelques années auparavant, avec des indications chiffrées précises (…) d’où il ressortait que Nicolas Sarkozy tirait un certain nombre de ressources de son cabinet d’avocat alors qu’il était ministre de l’Intérieur, ce qui n’est pas illégal malheureusement en France, mais qui était assez immoral, à mon avis.

Cette enquête n’est pas d’ailleurs livrée (au Canard) avant le premier tour (ndlr, de la présidentielle), mais entre les deux tours, le lundi qui a précédé le deuxième  tour de l’élection présidentielle. (…) C’est une enquête que j’ai menée pendant deux ans… C’est très difficile de trouver ce type de chiffres parce que l’administration fiscale est extrêmement surveillée. (…)

Daniel Schneidermann: C'était un soop? C'était jamais sorti nulle part?

Nicolas Beau: C’était un scoop qui n’était jamais sorti nulle part. Depuis, c’est vrai que c’est sorti dans le Canard enchaîné, mais un an après, Nicolas Sarkozy ayant décidé de ne plus être associé à son cabinet. Mais l’enquête n’est pas sortie dans le Canard enchaîné ce jour là. (…)

Daniel Schneidermann: Pourquoi?

Nicolas Beau: Avant le deuxième tour, le Canard n’avait envie d’intervenir avec un SCUD comme çà massif contre l’un des deux candidats de l’élection présidentielle. (…) Je ne peux pas parler au nom du Canard, j’ai aucune raison de dire pourquoi ils n’ont pas passé cette enquête. (…) J’ai compris que cette enquête ne passerait pas, qu’elle n’était pas bienvenue. (…) Il se trouve que l’informateur dépité de n’avoir pas pu faire sortir cette enquête dans le Canard s’est tourné vers un autre journaliste, de Libération, et que cette enquête n’est pas sortie non plus. (…)

Le Canard ne peut pas être soupçonné d’être plus favorable à la droite qu’à la gauche. C’est un journal de gauche. Les journalistes politiques du Canard entretiennent des relations avec toute la classe politique c’est normal, c’est leur métier, c’est leur travail. (…) Un journaliste, c’est quelqu’un qui a des sources d’information. A partir d’un certain moment, il va falloir sortir des informations et mettre mal à l’aise certaines sources. Tout le travail journalistique consiste à peser les avantages et les inconvénients. (…) Il y a des sources qu’on ménage à des moments donnés, et il y a des sources qu’on abandonne. Les journalistes du Canard rencontrent des hommes politiques de droite, donc des proches de Sarkozy, ca fait partie de leur travail. » (…)

Daniel Schneidermann : « Ce que vous êtes en train de dire que si le Canard enchaîné n’a pas publié votre enquête sur les revenus  de Sarkozy avocat, ce n’est pas pour ménager Sarkozy futur président, c’est pour ménager Sarkozy source ? »

Nicolas Beau : « Oui. Pour alimenter un journal comme le Canard, raconter des anecdotes, politiques du conseil des ministres, on doit avoir des sources à droite et à gauche.

Daniel Schneidermann : « Sarkozy est une source importante ? »

« Pas Sarkozy en personne, mais des gens autour de Sarkozy. Vous savez que Nicolas Sarkozy est assez colérique et assez rancunier. Si le Canard avait sorti une information qui était quand même brutale, ce n’était pas illégal d’avoir ces revenus, mais cela posait quand même un problème moral. »

Voir l’intégralité du débat.

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article